fermer

RESTRUCTURATION-EXTENSION EHPAD ET FAM

Restructuration d'un EHPAD et création d'un Foyer de vie et d'un PASA


ENTRAINS-SUR-NOHAIN

COALLIA

Surface : 4 115 M2 SU
Budget : 5,3 M€
Etudes en cours - Livraison prévue : 2017

L'ensemble actuel constitue un clos comprenant plusieurs bâtiments, à l'origine un couvent avec une chapelle.
Le projet s'inscrit dans un tissu largement résidentiel, comprenant un patrimoine paysager et architectural de caractère historique constitué de constructions datant entre XVIIème et le XIXème siècle. Il se caractérise par le bâti de faible hauteur mais forte densité, les belles maisons « bourgeoises », formant une façade continue et alignée sur la voirie historique et un espace irrégulier, hétéroclite des cours, des jardins, des impasses et des dépendances privatifs, au cœur de l'îlot. Dans ce contexte, notre projet affiche une grande volonté de s'inscrire dans ce paradigme urbain historique évident et de le prolonger de manière respectueuse, discrète et confirmée à la fois. D'autre part, en réintégrant les éléments bâtis de l'ancien couvent et l'histoire de l'ancienne congrégation, notre projet s'inspire du prototype historique du cloître, de sa morphologie et de ses modes de cohabitation.

Nous avons souhaité que la future extension véhicule davantage le principe de mixité entre les résidents et le personnel, soutenu par la direction de l'établissement, le principe associé aux valeurs de d'usage et d'appropriation, de socialité et de partage, de solidarité et de bon voisinage.
Plutôt que de calquer les formes architecturales et les matériaux du site à caractère historique en cherchant des connotations associées à l'"ancien", nous avons privilégié de respecter le prototype urbain, tout aussi présent dans le site, en conservant la "croûte" extérieure de l'îlot et en situant le nouveau programme à l'intimité du cœur de l'îlot. Le traitement des masses et des façades est délibérément discret, simple et épuré, de façon à apporter calme et sérénité aussi bien à la commune qu'aux résidents. Par la mise en œuvre d'une volumétrie et des principes constructifs simples nous cherchons à garantir une bonne pérennité du bâti et à réduire les charges sur les futurs occupants.
Le traitement des bâtiments et des espaces verts cherche à exprimer ce qui pour nous représente l'essence domestique plutôt que institutionnelle de l'EHPAD: l'attention portée aux résidents, le plaisir d'usage, l'échelle domestique, l'intimité résidentielle. La mise en valeur du parc avec son espace de déambulation, de recréation et de jardinage thérapeutique constituera un dispositif favorisant la santé et le bien-être de la personne âgée mais aussi le lien avec la terre pour les résidents dont la majorité est issue des milieux ruraux. Le nouveau salon de vie donnant plain-pied sur la cour centrale se prête comme cadre optimal pour les rencontres entre les visiteurs et les résidents. Ce principe de zoning, intégrant la diversité des espaces et des circuits communs extérieurs et intérieurs, restera suggestif plutôt que restrictif: les résidents, les visiteurs et le personnel bénéficiera de la perméabilité de mouvement et optique. Le principe de zoning de manière plus stricte sera appliqué en restructurant et en créant les locaux correspondant à l'organisation fonctionnelle de l'établissement. Ainsi, le projet complète et regroupe ces locaux géographiquement en pôles d'administration, de personnel, des soins, d'activités, de logistique et du SSIAD.
Toutes les façades dans notre projet sont traitées comme des façades principales. La conception des façades prend en compte les orientations et les vues. Nous avons attaché une toute aussi grande importance à éviter les conflits de vues entre différentes chambres et entre les chambres et les parties communes.

Le choix des revêtements sera basé sur le principe de volumes plutôt que des faces. Ainsi, nous distinguerons le volume du RDC (soubassement), et le volume des étages, séparés par une feinte continue en creux.
Le premier, exposé aux usures dues à manutention au sol et au contact avec la terre végétale, reçoit le parement en pierre naturelle à pose sèche. Le second, plus léger et délicat, reçoit le revêtement en bois naturel, en alternant les bandeaux en panneaux type contreplaqué marine et en tasseaux bois massif. Les bandeaux en tasseaux bois massif, posés à claire-voie, crée un type de "peau" semi-transparent qui fonctionnera tantôt comme bardage déporté, tantôt comme garde-corps, tantôt comme le remplissage des brise-soleil relevables.

miniature miniature miniature miniature miniature miniature miniature miniature miniature miniature miniature miniature miniature miniature miniature

INFOS

projet precedent

RESTRUCTURATION-EXTENSION EHPAD ET FAM

ENTRAINS-SUR-NOHAIN

projet suivant